Des sénateurs étudient les effets des changements climatiques sur les secteurs agricole, agroalimentaire et forestier

Communiqué

Le Comité sénatorial permanent de l’agriculture et des forêts

Des sénateurs étudient les effets des changements climatiques sur les secteurs agricole, agroalimentaire et forestier

5 avril 2017


Ottawa – Des sénateurs tentent de déterminer comment les efforts du Canada pour respecter ses engagements en matière de réduction des émissions de gaz à effet de serre pourraient transformer nos secteurs agricole, agroalimentaire et forestier.

Le 28 mars, le Comité sénatorial de l’agriculture et des forêts a tenu une première réunion consacrée à une étude exhaustive sur l’impact potentiel des effets des changements climatiques — tels que l’élévation du niveau de la mer, les variations météorologiques ou l’augmentation des saisons de cultures — sur les secteurs agricole, agroalimentaire et forestier. Il se penchera aussi sur les effets des mesures prises par les gouvernements pour réduire les émissions de gaz à effet de serre.

Les sénateurs entendront divers témoins pendant leur étude, notamment des représentants des différents niveaux de gouvernement, d’associations et de regroupements d’agriculteurs, d’organismes du secteur forestier, de transporteurs et du monde universitaire. Le comité compte également consulter des organisations internationales qui s’occupent d’agriculture et de changements climatiques afin d’acquérir une vue d’ensemble de la question et de tirer parti de l’expérience d’autres pays.

Faits saillants

  • Le principal gaz à effet de serre émis au Canada est le dioxyde de carbone (78 %), suivi de loin par le méthane (15 %) et l’oxyde nitreux (5 %). La majeure partie des émissions du secteur agricole est composée de méthane — produit par le bétail et par la décomposition de matières organiques — et d’oxyde nitreux, qui provient des engrais.
  • En 2013, le secteur agricole émettait 2,8 % des émissions totales de dioxyde de carbone contre 27 % des émissions totales de méthane et 73 % des émissions totales d’oxyde nitreux.
  • La capacité de réchauffement du méthane et de l’oxyde nitreux est supérieure à celle du dioxyde de carbone.

Citations

« Les gens du secteur de l’agriculture et de l’agroalimentaire nous ont dit haut et fort que tous les ordres de gouvernement doivent fournir des outils et du financement pour permettre au secteur de résister aux effets des changements climatiques. »

– Sénateur Ghislain Maltais, président du comité

« La tarification du carbone constitue un véritable problème pour les agriculteurs, car elle risque de menacer leur capacité de soutenir la concurrence sur les marchés internationaux. Notre étude vise à trouver des solutions pour assurer une transition en douceur vers une économie à faibles émissions de carbone. »

– Sénateur Terry Mercer, vice-président du comité

Liens connexes

 

Pour plus de renseignements, ou pour coordonner une entrevue, veuillez communiquer avec :

Sonia Noreau
Coordonnatrice, Relations médias
Sénat du Canada
613-614-1180 | sonia.noreau@sen.parl.gc.ca  

 

NOUVELLES LIÉES

Derniers rapports

Projet de loi C-25, Loi modifiant la Loi canadienne sur les sociétés par actions, la Loi canadienne sur les coopératives, la Loi canadienne sur les organisations à but non lucratif et la Loi sur la concurrence, avec amendement
Le comité sénatorial permanent des banques et du commerce
Dix-neuvième rapport

Projet de loi C-17, Loi modifiant la Loi sur l'évaluation environnementale et socioéconomique au Yukon et modifiant une autre loi en conséquence, sans amendement mais avec observations
Le comité sénatorial permanent de l’énergie, de l’environnement et des ressources naturelles
Douzième rapport

Un régime fiscal équitable, simple et concurrentiel : La voie à suivre pour le Canada
Le comité sénatorial permanent des finances nationales
Vingt-quatrième rapport