déclarations de sénateurs — Gordon Lightfoot, C.C., O.Ont.

13 juin 2019


[13:35]

Honorables sénateurs, je rends aujourd’hui hommage à Gordon Lightfoot, une icône de la musique canadienne. J’ai récemment eu l’honneur de rencontrer M. Lightfoot à une réception spéciale au Centre national des arts, à l’occasion du lancement d’un documentaire intitulé Gordon Lightfoot: If You Could Read My Mind. Le film est sorti le 31 mai et il est actuellement à l’affiche dans certaines salles de cinéma du pays. Ce documentaire de 90 minutes retrace l’incroyable carrière musicale de M. Lightfoot. qui s’étend sur plus de cinq décennies. Au cours de cette période, il a fait plus de 200 enregistrements et il a contribué à façonner la musique folk-pop des années 1960 et 1970.

Une brochette impressionnante d’artistes célèbres ont repris ses chansons. Je songe notamment à Elvis, avec Early Morning Rain, à Johnny Cash avec For Loving Me, à Bob Dylan avec I’m Not Supposed To Care et à Eric Clapton avec Looking At the Rain. Sa chanson la plus populaire, If You Could Read My Mind, a été reprise par des dizaines d’artistes dont Don McLean, Glen Campbell, Johnny Mathis et Barbara Streisand.

Au chapitre des honneurs et des éloges, Gordon Lightfoot a été fait Compagnon de l’Ordre du Canada et il a reçu l’Ordre de l’Ontario, un doctorat honorifique en musique de l’Université Lakehead et le prestigieux Prix du Gouverneur général pour les arts du spectacle.

Il est également la fierté de la ville d’Orillia, où il a fait ses débuts musicaux dans un chœur d’enfants. La sculpture de bronze de 4 mètres de hauteur intitulée Golden Leaves, réalisée en son honneur, le présente assis en tailleur sous une arche de feuilles d’érable, avec une guitare acoustique dans les bras. Bon nombre de feuilles présentent des scènes inspirées de chansons figurant sur l’album Gord’s Gold, lancé en 1975, une compilation de ses plus grands succès. Le monument se trouve sur le site du célèbre Mariposa Folk Festival, où il est monté sur scène à maintes reprises.

Ce guitariste autodidacte de 80 ans continue de donner des spectacles même après avoir été victime, en 2006, d’un ACV qui l’a temporairement privé de l’usage de la main droite. Il est actuellement en tournée aux États-Unis et il reviendra à Ottawa en décembre. Il prévoit lancer un nouvel album en 2020, une première en 15 ans.

Nicholas Jennings, biographe de Lightfoot, a résumé l’héritage de ce grand artiste dans les termes suivants :

Son nom évoque des chansons intemporelles au sujet de trains et de naufrages, de fleuves, de rivières et de routes, d’amants et de solitude. Sa musique a défini le genre folk-pop des années 1960 et 1970. Gordon Lightfoot est sans conteste le plus grand auteur-compositeur du Canada.

M. Lightfoot demeure une grande source de fierté pour notre belle ville.

Je rappelle que le documentaire est à l’affiche partout au Canada. Honorables sénateurs, je vous invite à aller voir ce film et à rendre hommage à ce grand Canadien.