S'il vous plaît activez Javascript
Aller au contenu
Les nouveaux trônes du Sénat : Des chefs-d’œuvre des temps modernes exposés dans un lieu historique
3 décembre 2019
COMMENT & POURQUOI

En février 2019, le Sénat a déménagé à l’édifice du Sénat du Canada, une ancienne gare construite en 1912. Le Sénat devrait occuper cet emplacement temporaire pendant au moins 10 ans alors que l’édifice du Centre — l’emplacement permanent du Sénat — fait l’objet d’importantes rénovations.

Bien que l’édifice du Centre ait fermé ses portes pendant les travaux de réhabilitation, les Canadiens peuvent continuer d’admirer l’architecture de l’édifice et les œuvres d’art qui s’y trouvent en effectuant une visite virtuelle du Sénat.


 Même s’ils sont nouveaux, les trônes représentent mille ans d’histoire.

Depuis que le Sénat du Canada a siégé pour la première fois, en 1867, un trône représentant la présence symbolique du monarque dans la Chambre du Sénat rappelle le lien entre la Couronne et le Parlement, dont les origines remontent au 11e siècle, en Angleterre.

Le trône du monarque et son compagnon moins imposant, le trône du consort, sont placés sur une estrade à l’avant de la Chambre du Sénat, tout juste derrière le fauteuil du Président. Ils sont à l’avant-scène lors de certains événements, qu’il s’agisse du début d’une nouvelle législature, de la présentation du discours du Trône, de l’assermentation du gouverneur général ou encore lorsqu’un projet de loi reçoit la sanction royale.

La tête des fauteuils intègre du noyer commun, qui provient du domaine du château de Windsor. Le monogramme de la reine a été sculpté dans le trône du monarque; il est entouré de feuilles d’érable et surmonté de la couronne de saint Édouard.

Le lion, qui fait partie des armoiries du Canada, figure sur la tête du trône du consort. L’écu des armoiries du Canada est brodé dans le tissu du fauteuil. Les dates 1867-2017, gravées sur le dossier du fauteuil, soulignent le 150e anniversaire du Canada.

Les vénérables trônes de chêne blanc de l’édifice du Centre, qui ont été commandés en 1878, sont ornés de nombreux motifs, notamment des vignes torsadées et des feuilles de chêne, et de médaillons qui témoignent du fait que le concept médiéval était fort répandu au 19e siècle. Pendant les travaux à l’édifice du Centre, les trônes subiront eux aussi des traitements de conservation grandement nécessaires, et ils seront ensuite entreposés jusqu’à la réouverture de l’édifice.

Afin de souligner le 150e anniversaire de la Confédération et le déménagement du Sénat dans l’édifice du Sénat du Canada, un nouvel ensemble de trônes et un nouveau fauteuil pour le Président ont été commandés. Le sculpteur du Dominion, Phil White, les a conçus de façon à ce qu’ils s’harmonisent avec l’architecture de style Beaux‑Arts de l’édifice du Sénat du Canada, une ancienne gare construite en 1912. Les trois sièges ont été construits par de talentueux ébénistes, rembourreurs, sculpteurs et décorateurs du Québec et de l’Ontario.

« Les trônes et le fauteuil du Président sont inspirés des fauteuils qui ont été créés pour la Chambre à l’origine, dans les années 1920, par John Pearson, l’architecte de l’édifice du Centre », a expliqué M. White. « Ils ont été conçus pour former un ensemble cohésif. »

Les trônes faits de noyer sont ornés de feuilles d’érable, du monogramme de la reine Élisabeth II et du lion faisant partie des armoiries du Canada. Un morceau de noyer commun provenant du Grand parc de Windsor, une zone de conservation royale située au sud du château de Windsor, a été donné au Sénat afin d’être intégré à la tête des fauteuils.

« Il y a également des références à l’ancien régime de la Nouvelle‑France, qui est symbolisé par le lys, et au régime anglais lui ayant succédé, qui est symbolisé par la rose anglaise », a indiqué M. White.

L’emblème du Sénat est brodé dans le tissu du dossier du fauteuil du Président. Comme c’est le cas pour le fauteuil permanent de l’édifice du Centre, sa hauteur peut être ajustée en fonction de la taille du Président. La lettre S, qui représente le mot « Sénat », est gravée dans la tête du fauteuil du Président du Sénat et est entourée de feuilles d’érable. Le fauteuil du Président est le point de mire de la Chambre; il met l’accent sur le rôle de premier plan que le Président joue dans les délibérations du Sénat.


Cet article fait partie d'une série sur le déménagement du Sénat du Canada.

Les nouveaux trônes du Canada et le fauteuil du Président du Sénat se trouvent sur une estrade située à l’avant de la Chambre du Sénat, dans l’édifice du Sénat du Canada.

Les nouveaux trônes ont été fabriqués à la main à Montréal par de talentueux ébénistes, rembourreurs, sculpteurs et finisseurs.

L’une des esquisses des nouveaux trônes faites par le sculpteur du Dominion, Phil White, montre que des détails du style Beaux Arts y ont été intégrés afin qu’ils s’harmonisent à l’architecture de l’édifice du Sénat du Canada, qui date du début du 20e siècle.

La lettre S, qui représente le mot « Sénat », est gravée dans la tête du fauteuil du Président du Sénat. Elle est entourée de feuilles d’érable.