S'il vous plaît activez Javascript
Aller au contenu
Le Sénat, principal frein de la Chambre et du gouvernement
10 mars 2016
NOUVELLES

Le Sénat du Canada est un conseil législatif permanent dont la raison d’être est de questionner la Chambre des communes et le gouvernement, selon un vétéran de la politique qui s’est adressé à un comité sénatorial mercredi.

David Smith, professeur à l’Université Ryerson et professeur émérite de l’Université de la Saskatchewan, a comparu devant les membres du Comité sénatorial spécial sur la modernisation du Sénat afin de se pencher sur l’histoire et le but de la Chambre rouge.

« Le Sénat, contrairement à la Chambre des communes, est plutôt un conseil législatif permanent, a affirmé M. Smith. La Chambre des communes est dissoute d’une élection à l’autre. Le Sénat reste en place indéfiniment. »

M. Smith a résumé le rôle du Sénat en un seul mot.

« Rarement et de manière controversée, ce qu’il peut et devrait peut-être faire, c’est de remettre en question les actions du gouvernement. Selon moi, c’est le rôle de la seconde chambre : remettre en question. »

Selon lui, le renvoi à la Cour suprême en 2014 a été un moment charnière.

« Vous êtes responsables, a dit M. Smith aux membres du comité. Il n’appartient pas au Sénat de défaire un gouvernement, parce que les sénateurs n’ont pas de comptes à rendre. Or, parce qu’ils n’ont pas de comptes à rendre, ils peuvent soulever toutes sortes de questions et forcer le gouvernement à justifier ce qu’il fait. »

« Les députés, parce qu’ils sont loyaux à leur parti, peuvent se sentir mal à l’aise d’aborder certaines questions ou ne pas les comprendre. Par contre, les sénateurs sont ici pour longtemps. Ils acquièrent des compétences et des connaissances d’une manière différente des députés. »

« Les députés sont aussi préoccupés par leur réélection, comme bon nombre d’entre vous le savent déjà. »

M. Smith a fait référence à un sondage selon lequel les caractéristiques du Sénat correspondent mieux au public que celles de la Chambre des communes.

« Le public ne se soucie pas des enjeux de la circonscription, selon Smith. Le monde est plus vaste qu’une circonscription. Toutes sortes de questions s’y posent, notamment sur le vieillissement de la population, les maladies, les langues, les religions et l’aide au suicide. Il ne s’agit pas de questions propres à une circonscription, mais bien de questions propres à tout le Canada. »

Le Comité sénatorial spécial sur la modernisation du Sénat étudie les méthodes qui visent à rendre le Sénat plus transparent et plus responsable dans le cadre constitutionnel actuel.

https://twitter.com/SenatCA/status/707705287612964865/photo/1?ref_src=twsrc%5Etfw