Avant-propos

L’honorable
Noël A. Kinsella

Président du Sénat

Malgré l’instabilité économique et politique mondiale, le Canada demeure réputé pour son climat inégalé de stabilité et de liberté, et ce, en grande partie grâce au travail effectué par nos institutions parlementaires.

Au moment de la Confédération, le Sénat se voulait une chambre de réflexion où pouvaient s’apaiser les passions du moment qui risquaient d’entacher les projets de loi adoptés par les députés de la Chambre des communes. Bien que les rôles aient évolué avec le temps, les deux chambres ont toujours collaboré pour le bien du pays.

Plus récemment, le Sénat et ses comités se sont penchés sur la protection et la promotion des droits de la personne. Ils ont également étudié l’application des droits économiques, culturels et sociaux des Canadiens, et notamment effectué des études décisives sur les soins de santé, la santé mentale, l’éducation postsecondaire et la pauvreté chez les enfants.

Les sénateurs ont à leur disposition de nombreux mécanismes de discussion pour faire valoir leurs compétences uniques pour le bien des Canadiens. Ils sont conscients du rôle qui leur incombe d’attirer l’attention sur certaines questions et leurs répercussions possibles sur certains groupes et personnes.

Le Sénat complète le travail de la Chambre des communes. Il arrive que des erreurs de rédaction se glissent dans les projets de loi, ce qui peut causer des malentendus dans l’application des textes de loi plus tard et brouiller leur interprétation. Pour relever et corriger des erreurs de cette nature, le Sénat mise sur les expériences multiples de ses membres dans de nombreux domaines, notamment l’éducation, le droit, le commerce, l’agriculture, le service militaire et même le divertissement.

En septembre 2010, on a invité les présidents des chambres hautes et des parlements unicaméraux de séance des pays membres du G20 au Canada afin de discuter de la sécurité alimentaire dans le monde. La toute première Consultation des Présidents d’assemblée a eu lieu dans la Chambre du Sénat, et elle a donné lieu à des discussions fructueuses. La République de Corée s’est chargée d’organiser la deuxième Consultation des Présidents d’assemblée en mai 2011. Tous ont dit que cette réunion est un forum utile, et nous sommes fiers qu’elle provienne d’une initiative canadienne. La Consultation renforce également les relations entre les assemblées législatives des pays membres du G20.

Le présent rapport annuel du Sénat contient un survol des activités du Sénat au cours de l’exercice financier de 2010-2011 et permet de mieux comprendre le travail et les fonctions de la Chambre haute et des sénateurs au service de la population canadienne.

Signature du Président Kinsella