Avant-propos

L'emblème du Sénat

Photo de l'honorable Noël A. Kinsella
L'honorable
Noël A. Kinsella


Président du Sénat

La Constitution canadienne prévoit, pour le Canada, « un parlement composé de la Reine, d'une chambre haute appelée le Sénat, et d'une Chambre des communes », ce qui montre indéniablement l’influence du système de Westminster sur nos traditions parlementaires. En raison de son examen des lois et des modifications qu’il y apporte, le Sénat est souvent qualifié de « chambre de réflexion » ou de « chambre de second examen objectif ».

Le Sénat entretient des liens étroits avec la Couronne. C’est d’ailleurs dans la chambre du Sénat que se trouvent les trônes de Sa Majesté et du prince consort, et c’est là également que se réunissent les trois éléments constitutifs du Parlement pour des cérémonies telles que la lecture du discours du Trône et la sanction royale des projets de loi.

À ces occasions, la reine ou son représentant, le gouverneur général, occupe le trône sur la tribune du Sénat, et l’huissier du bâton noir convoque les députés pour qu’ils se rendent dans la chambre du Sénat.

Quiconque visite le Sénat ne peut que constater, devant les nombreux portraits de monarques qui en ornent les murs, l’étroite relation qui unit la Couronne et le Sénat. Même l’histoire de l’évolution du Canada, d’abord sous la monarchie française puis sous la monarchie britannique, est illustrée par les armoiries royales de la France et de la Grande-Bretagne sculptées dans la pierre à l’extrémité sud de la chambre du Sénat.

Au cours de l’exercice 2011‑2012, le Canada et le Commonwealth ont célébré le 60e anniversaire de l’accession de la reine Elizabeth II au trône. Pour souligner cet anniversaire, le Sénat s’est enrichi de deux œuvres représentant Sa Majesté. À l’occasion d’une cérémonie à laquelle assistaient Son Excellence le gouverneur général David Johnston et le premier ministre Stephen Harper, il y a eu dévoilement d’une sculpture de Sa Majesté, qui s’ajoutait aux sculptures des autres souverains du Canada se trouvant à la base de chacune des arches du foyer du Sénat. En outre, le 7 février dernier, le Sénat a procédé au dévoilement d’un vitrail au‑dessus de l’entrée du Sénat, dans l’édifice du Centre.

Ce magnifique vitrail commémore le jubilé de diamant de la reine Elizabeth II et celui de la reine Victoria. Le Canada n’a eu que deux reines, et toutes deux ont célébré leur anniversaire de diamant. Ce sont d’ailleurs les deux seules souveraines de l’histoire de la Grande-Bretagne à avoir célébré leur anniversaire de diamant. Ce vitrail rappelle en permanence aux sénateurs et aux visiteurs l’histoire de notre pays, en tant que monarchie parlementaire, ainsi que l’histoire de notre souveraine, qui règne avec grâce et distinction sur le Canada depuis 1952. Sa diligence et son dévouement sans bornes sont exemplaires et constituent des sources d’inspiration pour nous tous.


Signature du président Kinsella