Sénatrice Lillian Eva Dyck

Sénatrice Lillian Eva Dyck

  • Province : Saskatchewan (Saskatchewan)
  • Affiliation : Parti libéral du Canada
  • Téléphone : 613-995-4318
  • Télécopieur : 613-995-4331
  • Courriel : lillian.dyck@sen.parl.gc.ca  vCard
  • Personnel : Patel, Shaili (L); Salahor, Nicholas (S)
  • Site Web personnel : http://sen.parl.gc.ca/ldyck

Biographie

Membre de la Première Nation Gordon en Saskatchewan et Canadienne chinoise de première génération, l’honorable Lillian Eva Quan Dyck, Ph.D., est bien connue à titre de défenseure de l’égalité dans les domaines de l’éducation et de l’emploi des femmes, des Canadiens chinois et des Autochtones. Elle est à la fois la première sénatrice femme membre d’une Première Nation et la première sénatrice de descendance chinoise née au Canada.

Elle a obtenu successivement un baccalauréat ès arts (avec distinction) et une maîtrise en biochimie, en 1968 et 1970, puis un doctorat en psychiatrie biologique en 1981, le tout à l’Université de la Saskatchewan. En 2007, l’Université Cape Breton lui a conféré le titre de docteur en lettres honoris causa.

Son travail a été reconnu de nombreuses façons, notamment par le Prix national d'excellence décerné aux Autochtones pour les sciences et la technologie reçu en 1999; le Women of Distinction Award for Science, Technology and the Environment du YWCA obtenu en 2003; et deux Plumes d’aigle décernées en 2005.

La sénatrice Dyck était professeure titulaire à l’unité de recherche neuropsychiatrique du département de psychiatrie et doyenne associée du Collège des études supérieures et de la recherche à l’Université de la Saskatchewan.

En 2005, le très honorable Premier ministre Paul Martin l’a appelée à siéger au Sénat. Elle est présidente du Comité sénatorial des peuples autochtones. Ses domaines de préoccupation prioritaires sont les Autochtones, les Canadiens chinois, les femmes en science, ingénierie et technologie et l’éducation postsecondaire. Elle continue de donner des conférences au Canada sur ces questions et d’autres, comme la tragédie entourant les femmes et des filles autochtones disparues et assassinées.

Discours 

L'étude sur les responsabilités du gouvernement fédéral à l'égard des Premières Nations, des Inuits et des Métis

Adoption du troisième rapport du Comité des peuples autochtones et demande de réponse du gouvernement

22 juin 2016

Le Code criminel

Décision de la présidence

17 juin 2016

Voir tous

Nouvelles et multimédia externes