Sénatrice Claudette Tardif

Biographie

Claudette Tardif est reconnue comme l’une des principales championnes des droits linguistiques des communautés de langue officielle en situation minoritaire au Canada et pour son importante contribution aux domaines de l’éducation secondaire et postsecondaire.

Elle a fait ses études à l’Université de l’Alberta, où elle a obtenu un baccalauréat en enseignement secondaire avec spécialisation en français en 1968, une maîtrise en éducation en 1978, et un doctorat en administration scolaire en 1984. Elle est professeure émérite de l’Université de l’Alberta. En 2006, l’Université d’Ottawa lui a décerné un doctorat honorifique.

Claudette Tardif a entrepris sa carrière en 1968 en tant qu’enseignante au niveau secondaire dans des écoles catholiques d’Edmonton. En 1977, elle s’est jointe au corps professoral de l’Université de l’Alberta à la Faculté Saint-Jean dont elle est devenue la doyenne de 1995 à 2003. Elle compte à son actif de nombreuses publications dans le domaine de la pédagogie de l’immersion, des droits linguistiques des minorités et de la formation des enseignants. Lorsqu’elle a été nommée au Sénat canadien, elle était vice-présidente intérimaire (relations extérieures) de l’Université de l’Alberta.

En reconnaissance de son leadership et de son engagement à la collectivité on lui a conféré de grands honneurs parmi lesquels : l’insigne d’Officier de la Légion d’Honneur française (2016), le Prix en leadership politique Georges A. Arès (2016), l’Ordre des francophones d’Amérique (2011), l’Ordre de la Pléiade (2005), la médaille du Centenaire de l’Alberta (2005), l’Ordre du Conseil de la vie française en Amérique (2003), le prix « Femme de vision » décerné par le réseau ITV Global Television (2000), le Prix Maurice-Lavallée remis par l’Association canadienne de l’Alberta en reconnaissance de sa contribution exceptionnelle à l’éducation en langue française (1990 et 1997).

Claudette Tardif siège au Sénat du Canada depuis le 24 mars 2005. Elle a occupé le poste de Leader adjointe de l’Opposition au Sénat de janvier 2007 jusqu’en septembre 2013. Elle est présentement présidente du Comité permanent des langues officielles et siège au Comité permanent de l’agriculture et des forêts ainsi qu’au Comité spécial sur la modernisation du Sénat.

La sénatrice Tardif est vice-présidente de l’Association interparlementaire Canada-France, une association dont elle a aussi été présidente de 2009 à février 2016. Elle a aussi été présidente du Bureau des Gouverneurs de la Fondation franco-albertaine ainsi que présidente honoraire de la Caravane de la Tolérance en Alberta. De plus, elle a été membre du conseil d’administration de Little Warriors. Son époux Denis et elle ont trois enfants et sept petits-enfants.

Discours 

Le Sentier transcanadien

Son histoire, ses bienfaits et ses défis—Interpellation—Ajournement du débat

20 juin 2016

Le Code criminel

Projet de loi modificatif—Troisième lecture—Débat

15 juin 2016

Voir tous les discours