S'il vous plaît activez Javascript
Aller au contenu
Les réfugiés syriens font face à de nouveaux défis au Canada
Les réfugiés syriens font face à de nouveaux défis au Canada
6 décembre 2016
NOUVELLES

Le Comité sénatorial des droits de la personne a publié un rapport sur le programme de réinstallation des réfugiés syriens le mardi, 6 décembre à Ottawa. Dans son rapport Trouver refuge au Canada : l’histoire de la réinstallation des Syriens, il formule des recommandations que le gouvernement devrait implanter afin d’offrir aux réfugiés syriens les meilleures chances de réussir au Canada.

Lire le rapport

Le Canada a accueilli plus de 30 000 réfugiés syriens depuis novembre 2015, mais la situation n’est pas facile pour eux ici.

Beaucoup d’entre eux sont au Canada depuis un an, ce qui signifie la fin des programmes de soutien fédéraux. Les gouvernements provinciaux et les administrations municipales devront commencer à assumer la responsabilité financière des réfugiés, qui continuent d’avoir besoin d’un soutien considérable car :

L’obstacle de la langue empêche de nombreux Syriens, pourtant qualifiés, d’obtenir un emploi.

Le manque de services de garde d’enfants empêche beaucoup de réfugiés, principalement des femmes, de suivre des cours de langue.

Des problèmes de santé mentale risquent de se déclarer à la suite des traumatismes subis par les réfugiés en Syrie.

Des soucis financiers ajoutent à leur stress et menacent d’affecter leur bien-être mental. Certains réfugiés ont reçu des prêts de voyage du gouvernement fédéral pour se rendre au Canada. Ceux-ci, et leurs intérêts, doivent être remboursés.

Vidéo : Le Comité des droits de la personne visite des réfugiés syriens à Toronto

PRINCIPALES RECOMMANDATIONS POUR REMÉDIER À LA SITUATION :

  • Financer des cours de langue qui comprennent des services de garde d’enfants afin que tous les réfugiés puissent apprendre le français ou l’anglais.
  • Élaborer un plan exhaustif en vue d’offrir des services de santé mentale aux réfugiés syriens.
  • Effacer ou alléger la dette que certains réfugiés ont envers le gouvernement du Canada en convertissant les prêts de voyage en subventions ou en mettant en place des mécanismes de remboursement de la dette.

Le soutien aux réfugiés syriens au Canada est une obligation morale. Le gouvernement fédéral doit veiller à ce qu’ils puissent prospérer au Canada au même titre que tous les Canadiens. Les mesures que recommande le comité amélioreront leurs chances de réussite.

 

Infographique Réfugiés Syriens