S’ENgage – Les sénateurs s’engagent auprès des jeunes

S'ENgage

Défi vox pop

Image of text Step 1 Regardez la vidéo!

Hé les enseignants! Vos élèves réussiraient-ils le Vox Pop du Sénat?

Nous avons testé les connaissances du public au sujet du Sénat en questionnant des personnes au hasard sur la colline parlementaire et à l’Université d’Ottawa.

Nous leur avons posé cinq questions :

  1. Quel est cet endroit ? (en montrant une photo de la chambre du Sénat)
  1. Combien de sénateurs y a-t-il au Sénat du Canada ?
  2. Qu’est-ce qu’un projet de loi ?
  3. Durant quelle décennie la première femme a-t-elle été nommée au Sénat ?
  4. Que signifie la « Chambre de second examen objectif » ?

Maintenant, c’est au tour de vos élèves!

Trouvez les réponses ci-dessous

Image of text Step 2 Testez vos élèves!

Testez les connaissances de vos élèves en jouant au Sénat 101 Kahoot :


Niveau secondaire

Niveau primaire

 

Pour une plateforme complètement francophone, essayez plutôt cette autre version du quiz!

Quiz en ligne
Niveau secondaire
Quiz en ligne
Niveau primaire

Image of text Step 3 Invitez un sénateur dans votre classe!

Ne vous inquiétez pas si les résultats de votre classe n’étaient pas parfaits. Il y a beaucoup à savoir sur le Sénat! Et SENgage est là pour vous aider. Nous organisons des rencontres - virtuelles ou en personne – afin de permettre à des sénateurs et sénatrices d’expliquer le rôle du Sénat dans les classes d’un océan à l’autre!

INVITEZ UN SÉNATEUR

Réponses du Vox Pop

C’est la Chambre du Sénat.

La chambre du Sénat, surnommée parfois la « Chambre rouge » à cause de sa couleur, est située sur le côté est de l’édifice du Centre, le principal édifice de la Colline du Parlement couronné par la Tour de la Paix. C’est dans cette chambre que les sénateurs se réunissent pour étudier et débattre des projets de loi et des dossiers de politiques publiques.

Décorée dans des teintes de rouge et d’or, c’est le lieu où la Reine du Canada, ou son représentant le gouverneur général, s’adresse au Parlement et donne la sanction royale aux projets de loi, qui deviennent ainsi des lois.

La Chambre rouge est aussi le site de cérémonies d’État, comme l’ouverture du Parlement, le discours du Trône et l’installation des nouveaux gouverneurs généraux.

Le Sénat du Canada s’installe temporairement dans l’édifice du Sénat du Canada alors que l’édifice du Centre sera restauré. Cet édifice, qui était à l’origine la gare ferroviaire centrale d’Ottawa, servait jusqu’à tout récemment de Centre de conférences du gouvernement. Grâce au Sénat, d’importantes rénovations ont permis de donner une nouvelle vie à ce bâtiment historique.

Il y a 105 sièges au Sénat.

Le Sénat est donc composé de 105 sénateurs nommés par le gouverneur général au nom de la reine et sur la recommandation du premier ministre.

Cette institution a été conçue afin d’assurer une représentation régionale. Les régions des Maritimes, de l’Ontario et du Québec ont reçu 24 sièges chacune, de sorte que chaque région puisse bien se faire entendre au Parlement, peu importe la taille de sa population. Au fil des ans, des sièges ont été ajoutés aux 72 d’origine, donnant ainsi une voix aux nouvelles provinces et aux nouveaux territoires au fur et à mesure que le Canada grandissait et évoluait.

Image de la carte du Canada

Il s’agit d’une proposition qui vise à créer une nouvelle loi ou à modifier ou à abroger une loi qui existe déjà.

Au Parlement du Canada, les projets de loi peuvent émaner de l’une ou l’autre des deux chambres : le Sénat ou la Chambre des communes.

La plupart des projets de loi proviennent de la Chambre des communes, ils portent alors la lettre « C » suivie d’un chiffre (ex. C-201). De leur côté, les projets de loi présentés au Sénat portent la lettre « S » suivie d’un chiffre (ex. S-201).

Chaque projet de loi, peu importe son origine, doit être adopté par les deux chambres dans une forme identique afin de recevoir la sanction royale et ainsi devenir loi.

La première femme a été nommée au Sénat dans les années 1930.

À l'origine, la définition de « personnes » qualifiée pour une nomination au Sénat était interprétée au Canada comme excluant les femmes. À la fin de 1929, les femmes qui allaient devenir les Cinq femmes célèbres du Canada — Henrietta Muir Edwards, Nellie McClung, Louise McKinney, Emily Murphy et Irene Parlby — ont remporté l’affaire « Personne » qui contestait une partie de la Constitution qui empêchait les femmes d’être nommées au Sénat.

Cairine Wilson a été la première femme à être nommée au Sénat en 1930. Au cours de ses 32 années de service, elle a aussi été la première femme nommée à la présidence d’un comité ainsi que la première déléguée canadienne aux Nations Unies.

Le mandat de Mme Wilson a chevauché celui de Muriel McQueen Fergusson qui a été nommée au Sénat en 1953. Mme Fergusson est également devenue la première femme à occuper le poste de Présidente du Sénat en 1972.

Aujourd’hui, les femmes occupent des rôles clés et aident à guider les délibérations de la Chambre rouge. Le Sénat demeure une tribune où elles accomplissent jour après jour le vœu prononcé par Muriel McQueen Fergusson lors de son premier discours dans l’enceinte du Sénat : « Si je puis aider les femmes à obtenir justice, je le ferai. »

Le Sénat examine tous les projets de loi adoptés par la Chambre des communes, étudie leur impact et recommande des modifications, si nécessaire. En fait, les sénateurs accordent un « second examen objectif » aux projets de loi avant qu'ils ne deviennent loi.

Sir John A. Macdonald qualifiait le Sénat comme Chambre de « second examen objectif » lors des débats sur la confédération des provinces de l’Amérique du Nord britannique.

Aujourd’hui, cette fonction de deuxième examen reste un rôle central de la Chambre haute. Le Sénat étudie les projets de loi adoptés à la Chambre des communes dans le but de les renforcer. Tous les projets de loi doivent être adoptés de manière identique par le Sénat et par la Chambre des communes avant de recevoir la sanction royale et ainsi devenir loi.

Étant donné que les sénateurs ne sont pas élus et qu’ils exercent leurs fonctions jusqu'à l’âge de 75 ans, ils peuvent étudier les projets de loi sous un angle différent de celui de leurs homologues à la Chambre des communes, qui doivent être élus tous les quatre ans.

Les comités du Sénat jouent un rôle important dans ce processus de second examen. Lorsqu’ils examinent des projets de loi, ils invitent des témoins à comparaître devant le comité afin de déterminer si la mesure législative proposée est appropriée, et d'étudier ses impacts potentiels sur différentes populations au Canada.

Haut de page