Ottawa — Un nouveau comité sénatorial veut encourager le développement durable dans l’Arctique canadien au profit de ses communautés, sans compromettre ses caractéristiques géographiques et écologiques uniques.

Le Comité sénatorial spécial sur l’Arctique a été créé pour aider le gouvernement du Canada à tracer une vision à long terme pour le Nord canadien. Les travaux de ses membres aideront le gouvernement à orienter ses politiques et ses décisions en prévision du Cadre stratégique pour l’Arctique, qui deviendra sa vision à long terme pour l’Arctique jusqu’en 2030.

Le comité consultera des gens du Nord afin de définir les principales priorités pour la région, en lien avec les six thèmes identifiés par le gouvernement fédéral. Ceux-ci incluent les peuples et les communautés de l’Arctique, le développement économique, les infrastructures, la protection de l’environnement et la biodiversité, les sciences de l’Arctique et le savoir autochtone, et l’Arctique dans un contexte global.

Le comité a pour mandat d’examiner les changements importants et rapides qui se produisent dans l’Arctique et leurs répercussions sur les habitants de la région. Il envisage d’organiser des missions d’étude dans les régions éloignées de l’Arctique afin de consulter ses résidants, dont la vie sera touchée par le cadre prévu du gouvernement.

Le Sénat a autorisé le comité à étudier les enjeux de la région jusqu’à décembre 2018. Le comité a l’intention de travailler avec diligence afin de compléter l’élaboration par le gouvernement de plans à long terme pour l’Arctique canadien.

Faits saillants

  • Contrairement à un comité permanent du Sénat, un comité sénatorial spécial existe seulement pour une durée limitée.
  • Dans son étude, le Comité sénatorial spécial sur l’Arctique emploiera les balises que le gouvernement fédéral utilise pour élaborer le cadre stratégique du Canada pour l’Arctique. Ce cadre s’appliquera au Yukon, aux Territoires du Nord-Ouest, au Nunavut, à la région du Nunatsiavut (Labrador), au territoire du Nunavik (Nord du Québec) et au Nord du Manitoba, incluant Churchill.

Citations

« Les gens du Nord font face à des défis uniques tous les jours. Nous espérons que ce comité leur servira de véhicule pour aborder ces enjeux et leur proposera une voie à suivre. La durée du comité est limitée, ce qui, d’une certaine façon, reflète l’urgence de régler les enjeux auxquels l’Arctique est confronté. »

– Le sénateur Dennis Patterson, président du comité

« Le temps presse pour l’Arctique canadien, qui connaît une transformation sans précédent causée par les changements climatiques et la pression liée à l’extraction de ses ressources naturelles incommensurables. En même temps, cette région jadis reculée devient soudainement plus accessible. »

– La sénatrice Patricia Bovey, vice-présidente du comité

Liens connexes

Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :

Sonia Noreau
Agente, Relations publiques
Direction des communications
Sénat du Canada
613-614-1180 | sonia.noreau@sen.parl.gc.ca

 

NOUVELLES LIÉES

ARCT - Le Grand Nord Un appel a laction pour lavenir du Canada
SenCAPlus+
Photoreportage Un comite du Senat rend visite a des Canadiens dans lArctique
SenCAPlus+
Presidents et Vice-Presidents de comites

DERNIERS RAPPORTS

C’est assez! Finissons-en avec la discrimination quant à l’inscription au registre des Indiens Le comité sénatorial permanent des peuples autochtones
Septième rapport

Projet de loi S-236, Loi modifiant la Loi sur l’assurance-emploi et le Règlement sur l’assurance-emploi (Île-du-Prince-Édouard), avec amendement et observations Le comité sénatorial permanent de l’agriculture et des forêts
Cinquième rapport

Il faut agir pour les FFADA : Ce n’est pas juste l’intention qui compte Le comité sénatorial permanent des peuples autochtones
Sixième rapport

Haut de page