Aller au contenu

Ottawa – Le plafond national sur le nombre d’étudiants étrangers semble avoir un impact négatif important sur les collèges et universités de langue française à l’extérieur du Québec. C’est pourquoi le Comité sénatorial des langues officielles lance une étude pour entendre des témoins et possiblement émettre des recommandations au gouvernement fédéral. 

La décision du gouvernement de limiter les permis d’études à 360 000 étudiants – une baisse de 35 % par rapport à 2023 – risque de nuire à la capacité des institutions qui n’ont déjà pas les moyens de répondre aux défis en matière d’immigration francophone. De plus, le rapport du comité de mars 2023 sur l’immigration francophone en milieu minoritaire a recommandé qu’Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada réduise les obstacles aux permis d’études pour les étudiants étrangers francophones qui choisissent d’étudier dans un établissement postsecondaire de langue française à l’extérieur du Québec.

Le comité prévoit demander au ministre de l’Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté, Marc Miller, de témoigner, ainsi qu’aux représentants de certaines institutions touchées.

En bref 

Citations 

« Notre comité craint que la décision du gouvernement fédéral n’ait un impact considérable sur les collèges et universités de langue française à l’extérieur du Québec. Cette étude nous permettra de mieux comprendre les conséquences probables de cette décision et éventuellement de contribuer à l’identification d’une voie à suivre pour soutenir ces importants établissements francophones en milieu minoritaire. »

- Sénateur René Cormier, président du comité

« Les intervenants expriment déjà leurs inquiétudes que le gouvernement fédéral ait agi sans suffisamment de considération pour les établissements postsecondaires francophones à l’extérieur du Québec. Il est essentiel que leurs inquiétudes soient entendues par le comité afin d’être aux faits des conséquences ressenties sur le terrain. »

- Sénatrice Rose-May Poirier, vice-présidente du comité

Liens connexes

 

Pour plus de renseignements :

Jérémie Spadafora
Agent de communications | Sénat du Canada
343-550-6111 | jeremie.spadafora@sen.parl.gc.ca

Nouvelles liées

Il faut plus d’immigrants d’expression française pour relancer une...
Un comité sénatorial fait le point après avoir étudié le document de réforme...
Un comité du Sénat adopte une motion sur les établissements postsecondaires qui...
Célébrons les 50 ans de la Loi sur les langues officielles en nous engageant à...

Derniers rapports

Agissons maintenant : des solutions pour la main-d’œuvre temporaire et migrante du Canada Le comité sénatorial permanent des affaires sociales, des sciences et de la technologie
Vingt et unième rapport

Projet de loi S-235, Loi modifiant la Loi sur la citoyenneté et la Loi sur l’immigration et la protection des réfugiés, avec amendement et observations Le comité sénatorial permanent des affaires sociales, des sciences et de la technologie
Vingtième rapport

Projet de loi C-288, Loi modifiant la Loi sur les télécommunications (renseignements transparents et exacts sur les services à large bande), sans amendement Le comité sénatorial permanent des transports et des communications
Huitième rapport

Haut de page