Sénateur Patrick Brazeau

  • Province : Québec (Repentigny)
  • Affiliation : Non affilié(e) (Groupe des sénateurs indépendants)
  • Téléphone : 613-995-8625
  • Télécopieur : 613-995-8647
  • Courriel : Patrick.Brazeau@sen.parl.gc.ca  vCard
  • Personnel : Simms, Debra (P); Charette, Chantal J. (A)
    • Suivre :

Biographie

Patrick Brazeau est membre de la réserve indienne de Kitigan Zibi, près de Maniwaki, au Québec. Ardent défenseur des droits des Autochtones, il s’est joint au Congrès des Peuples Autochtones (CPA) en 2001. Il en a été élu Chef national en février 2006, et a été réélu pour un nouveau mandat de quatre ans en novembre 2008.

Patrick Brazeau a été nommé au Sénat par le Premier ministre Stephen Harper en décembre 2008.

Au cours de sa carrière sur la scène politique autochtone, Patrick Brazeau a mis l’accent sur la promotion du développement économique et social des populations autochtones, et tout particulièrement de celles qui vivent hors réserve. Il accorde une attention tout aussi importante à la protection des droits autochtones et humains.

Lorsqu’il était Chef national, Patrick Brazeau a défendu avec ardeur l’abrogation de l’article 67 de la Loi canadienne sur les droits de la personne, qui fait que les citoyens vivant visés par la Loi sur les Indiens bénéficient désormais des mêmes droits de la personne que ceux dont jouissent le reste des Canadiens depuis 1978.

Patrick Brazeau est un partisan convaincu de la reddition de comptes, de la responsabilisation et de la transparence dans le domaine des Affaires autochtones. Il milite pour que la Loi sur les Indiens soit remplacée par une législation plus progressiste qui permette la reconstitution des véritables Nations indiennes que sont les Nations Mohawk, Cri, Algonquin ou Ojibwa, pour n’en citer que quelques-unes, et s’appuie sur les principes de gouvernance d’aujourd’hui.

Patrick Brazeau pense que les Affaires autochtones doivent subir une réforme profonde afin qu’on puisse mettre un terme à un statu quo qui ne fait que perpétuer un système de réserves indiennes où la pauvreté et le désespoir demeurent omniprésents. Il faudrait selon lui remplacer ce désespoir par des conditions qui favorisent la santé et le bien-être mental des jeunes Autochtones.

Plus encore, Patrick Brazeau, croit que chacun est responsable de son propre avenir et que les Autochtones doivent assurer leur autosuffisance, tant au plan individuel que collectif. Il est également un fervent partisan de la participation de la jeunesse au processus parlementaire.

Mais, avant toute chose, il est un Canadien fier de son pays, fédéraliste convaincu et ardent défenseur de l’unité nationale, d’un océan à l’autre.

Patrick Brazeau a longtemps travaillé aux Nations Unies et a également collaboré avec d’autres agences internationales.

Il est le quinzième sénateur autochtone à être nommé au Sénat depuis les débuts de la Confédération. Il est également le troisième plus jeune sénateur à avoir été nommé à la Chambre haute du Parlement.

Patrick Brazeau a servi au sein de la Réserve navale des Forces canadiennes du NCSM Carleton. Il est ceinture noire, deuxième dan, de karaté, détient un diplôme en sciences sociales du Collège Heritage, et a étudié le droit civil à l’Université d’Ottawa.