Sénateur Kelvin Kenneth Ogilvie

Sénateur Kelvin Kenneth Ogilvie

L’un de mes principaux objectifs est de porter l’importance de la recherche et de l’innovation à l’attention des parlementaires en démontrant comment l’investissement dans la recherche canadienne comporte des avantages socioéconomiques pour toute la population canadienne.

Biographie

L’honorable Kelvin K. Ogilvie, C.M., Ph.D., D.Sc., col honoraire, F.C.I.C ., sénateur, a été, de 1993 à 2003, recteur et vice-chancelier de l’Université Acadia à Wolfville, en Nouvelle-Écosse. Il y a dirigé l’élaboration et la mise en œuvre du programme Acadia avantage, reconnu par la Smithsonian Institution de Washington D.C., qui l’a intégré à sa collection permanente en 1999. Sénateur Ogilvie est un expert renommé en biotechnologie, en chimie des organismes vivants et en génie génétique. Parmi ses réalisations scientifiques, citons le développement de la chimie d’une « machine génétique », (automatisation de la fabrication d’ADN) et l’invention du ganciclovir, médicament utilisé dans le monde entier pour lutter contre les infections chez les personnes dont le système immunitaire est affaibli. Ces deux réalisations ont été reconnues en 2000 comme des « Jalons de la chimie canadienne au XX e siècle » par l’Institut de chimie du Canada. Sénateur Ogilvie a aussi conçu une méthode générale de synthèse chimique de l’ARN, démontrée par la première synthèse chimique complète d’ARN de transfert (ARNt) fonctionnel, qui constitue encore l’assise de la synthèse d’ARN partout dans le monde. Il a abondamment fait connaître, par la parole et par l’écrit, ses idées sur les défis auxquels le Canada fait face en tant que nation, le rôle de l’économie du savoir, l’enseignement postsecondaire et l’esprit d’entreprise.

Sénateur Ogilvie a accepté un poste de professeur au Département de chimie de l’Université du Manitoba en 1968, puis a poursuivi sa carrière à l’Université McGill en 1974. Nommé directeur fondateur du Bureau de biotechnologie et professeur titulaire de la chaire de biotechnologie du Canadien Pacifique à l’Université McGill en 1984, il est devenu vice-recteur (Affaires universitaires) et professeur de chimie à l’Université Acadia en 1987.

Sénateur Ogilvie a travaillé pour de nombreux organismes nationaux et internationaux, dont la Commission canadienne de sûreté nucléaire, le Comité consultatif national de la biotechnologie, le Conseil consultatif national des sciences et de la technologie et l’Initiative canadienne pour le commerce électronique. Il a aussi travaillé à titre de conseiller scientifique dans de nombreuses entreprises spécialisées en technologie ainsi qu’à titre de consultant et de témoin expert pour des entreprises pharmaceutiques et biotechnologiques multinationales. Sénateur Ogilvie, un conférencier très sollicité, est aussi titulaire d’un certain nombre de brevets. Ses 150 publications scientifiques ont été citées plus de 5 500 fois. Il a terminé un mandat de trois ans comme président du conseil sur l’innovation du premier ministre de la Nouvelle-Écosse. Il a aussi siégé au conseil d’administration de Génome Canada et a fait partie du groupe d’experts sur le transfert de la gestion des laboratoires fédéraux du Conseil du Trésor. Il a présidé le conseil consultatif de l’Institut des biosciences marines du Conseil national de recherches du Canada et le conseil consultatif du Fonds d’innovation de l’Atlantique.

Sénateur Ogilvie a reçu la bourse Steacie en 1982, a été décoré de l’Ordre du Canada en 1991 et a remporté le prix principal Manning en 1992 pour sa remarquable contribution à l’innovation. Le magazine Macleans lui a décerné le titre de Canadian Who Made a Difference (Canadien éminent) en 1988. La même année, il a été l’invité mystère de l’émission Front Page Challenge. Par ailleurs, il a reçu quatre diplômes honorifiques, la médaille du jubilé d’or et de diamant de la reine Élisabeth II, la médaille commémorative du 125 e anniversaire de la Confédération canadienne et la médaille Buck-Whitney de l’American Chemical Society, en 1983. Sénateur Ogilvie a été nommé colonel honoraire de l’Aviation canadienne et a été admis au panthéon des sciences et de la technologie du Nova Scotia Discovery Centre en 2002. En 2009, il a été l’une des quatre premières personnes inscrites au tableau d’honneur de la société Girindus pour la synthèse d’oligonucléotides.

Dr. Ogilvie a été intronisé au Panthéon canadien des sciences et de l'ingénierie à Ottawa en novembre 2011 et a reçu le prix ambassadeur en science biomédicale à Ottawa décerné par Partenaire en Recherche. Au mois de novembre 2013 (Montréal), le sénateur Ogilvie a reçu la médaille d’honneur de la Fondation pour la recherche en santé Rx&D pour ses contributions exceptionnelles aux sciences de la santé et à l'innovation en santé publique.

Le premier ministre du Canada, Stephen Harper, a nommé Kelvin K. Ogilvie au Sénat le 27 août 2009. Il est présentement le président du comité sénatorial permanent des affaires sociales, sciences et technologie et a co-présidé le comité mixte spécial sur l'aide médicale à mourir en 2016. De 2009 à 2015 il était le président du comité sur la santé -- Recherche Canada.

Nouvelles du Sénat

Discours 

Le Code criminel

Projet de loi modificatif—Troisième lecture

15 juin 2016

Le Code criminel

Projet de loi modificatif—Deuxième lecture—Ajournement du débat

02 juin 2016

Voir tous

Nouvelles et multimédia externes