S'il vous plaît activez Javascript
Aller au contenu
Un monument centenaire fait peau neuve
Un monument centenaire fait peau neuve
28 décembre 2017
COMMENT & POURQUOI

Tandis que le Sénat du Canada s’apprête à déménager au Centre de conférences du gouvernement – l’ancienne gare ferroviaire d’Ottawa – des spécialistes en restauration et en conservation du patrimoine usent de leur créativité afin d’imiter le faux marbre des murs intérieurs de l’édifice original.

« La conservation des vestiges est une étape importante de la transformation de l’édifice historique en vue d’accueillir le Sénat du Canada », a déclaré la restauratrice d’artefacts Daniela Kolbach.   

Divers types de travaux seront effectués au cours des prochains moins, notamment pour redonner aux murs l’aspect qu’ils avaient en 1912, lorsque la Grand Trunk Railway a inauguré sa gare dans la capitale du Canada.

« En consultation avec des architectes, nous avons créé un plan pour imiter la finition originale », a indiqué la restauratrice d’artefacts.

 

Les colonnes, les plafonds et les murs, faits de plâtre, avaient été peints pour ressembler au travertin, soit une pierre très recherchée dont sont faits les monuments antiques de Rome. Des consultants en restauration et des architectes ont élaboré un plan pour revitaliser les écorchures et les brèches dans le plâtre qui date de la construction de l’édifice il y a plus de cent ans. Une équipe de spécialistes en restauration a amorcé ce travail minutieux à l’automne 2017.

« Tous les murs sont divisés en tuiles. Nous traitons et peignons chaque tuile séparément pour donner l’impression qu’elles ont été extraites de blocs de pierre différents », a expliqué Daniela Kolbach. 

Pour cette dernière, qui est devenue citoyenne canadienne en 2017, travailler à la transformation d’un édifice où siégera l’une des chambres du Parlement du Canada est un « projet à la fois spécial et unique ».


Cet article fait partie d’une série sur le déménagement du Sénat du Canada au Centre de conférences du gouvernement. En 2018, le Sénat sera relocalisé au Centre de conférences, une ancienne gare construite en 1912, alors que l’édifice du Centre du Parlement – l’emplacement permanent du Sénat – sera restauré.

La conversion de l’ancienne gare ferroviaire en lieu temporaire pour le Sénat devrait se faire conformément au budget et permettra aux contribuables d’économiser environ 200 millions de dollars comparativement à la proposition d’origine qui consistait à relocaliser le Sénat sur la Colline du Parlement.

On s’attend à ce que le Sénat occupe cet emplacement temporaire pendant dix ans.

La restauratrice d’artefacts Daniela Kolbach travaille à la réhabilitation du Centre de conférences du gouvernement. Elle est l’une des spécialistes ayant participé à la restauration des nombreux vestiges de l’édifice centenaire.

Les nombreux vestiges de l’édifice du Centre de conférences du gouvernement, construit en 1912 pour abriter la gare ferroviaire d’Ottawa, sont méticuleusement restaurés. Le Sénat du Canada prévoit d’occuper cet édifice historique pendant dix ans à compter de septembre 2018. (Bibliothèque et Archives Canada)