S'il vous plaît activez Javascript
Aller au contenu
Le programme d’infrastructure du gouvernement fédéral manque de planification selon un comité du Sénat
NOUVELLES
Le programme d’infrastructure du gouvernement fédéral manque de planification selon un comité du Sénat
28 février 2017

Le gouvernement fédéral n’a mis en place aucun plan stratégique relativement aux milliards de dollars qu’il entend investir dans les infrastructures, ce qui empêchera les parlementaires d’effectuer une surveillance efficace des fonds.

Dans son Énoncé économique de l’automne 2016, le gouvernement a annoncé qu’il comptait investir 186 milliards de dollars dans les infrastructures au cours des 10 prochaines années.

Le Comité sénatorial des finances nationales s’est penché sur le développement et la mise en oeuvre du programme du gouvernement pour le financement des infrastructures et a publié mardi un rapport dans lequel il préconise une approche mieux coordonnée et plus transparente.

À l’échelle du gouvernement, par exemple, 31 organismes gouvernementaux mettent en œuvre des programmes de soutien des infrastructures, et chacun présentent des priorités différentes. Le comité croit que cette façon de faire est inefficace et ne permet pas au Parlement d’effectuer un suivi des fonds de manière rigoureuse.

Le rapport présente six recommandations, dont les suivantes :

  • Que le gouvernement élabore une stratégie d’infrastructure nationale à long terme assortie de priorités claires, d’objectifs concrets et de mesures du rendement précises.
  • Qu’Infrastructure Canada soit désigné comme seul ministère responsable du financement fédéral pour l’infrastructure et qu’il soit le seul point de contact des demandeurs de fonds fédéraux.
  • Que le gouvernement fasse de l’infrastructure commerciale l’une de ses priorités; l’infrastructure commerciale revêt une importance primordiale pour l’économie canadienne, qui est axée sur les exportations, mais elle ne figure pas parmi les priorités du gouvernement dans son budget.

Le gouvernement a indiqué que ses objectifs consistaient à créer des emplois bien rémunérés et à assurer une croissance économique durable. Ces recommandations l’aideront à atteindre ses objectifs de manière plus efficace.

Les sénateurs Percy Mockley, Larry Smith et Anne C. Cools présentent les recommandations du comité sur les dépenses en infrastructure.

 

Les sénateurs Mockler, Smith et Cools font appel au gouvernement pour mettre en place une stratégie claire pour les dépenses de 186 milliards de dollars en infrastructure.