S'il vous plaît activez Javascript
Aller au contenu
Un sénateur passe la journée au camp agricole
Un sénateur passe la journée au camp agricole
11 septembre 2017
NOUVELLES

Alors que le Comité sénatorial de l’agriculture et des forêts poursuit son étude sur l’acquisition des terres agricoles, le vice-président du comité le sénateur Terry Mercer a rencontré des jeunes qui goutaient pour la première fois à ce que peut représenter la vie sur une véritable ferme.

À la Ferme expérimentale centrale — vaste lot de terres agricoles au cœur d’Ottawa — le Camp agriculteurs en herbe du Musée de l’agriculture et de l’alimentation du Canada était en plein essor alors que des jeunes de 12 à 14 ans ont eu l’occasion d’observer de très près quelques veaux amicaux.

Le sénateur Mercer, qui siège au Comité de l’agriculture depuis 13 ans, est celui qui achète et prépare habituellement les repas dans sa famille; il sait donc qu’il est important d’avoir un lien avec sa nourriture et de savoir d’où elle provient.

« C’est merveilleux de vous voir tous réunis ici, » a-t-il lancé au groupe d’agriculteurs en herbe enthousiastes. « L’agriculture canadienne est très importante parce que nous, en tant que pays, aidons à nourrir le monde entier. »

Le point culminant de la semaine est l’exposition des veaux, où les agriculteurs en herbe présentent les animaux avec lesquels ils ont travaillé et dont ils se sont occupés pendant leur séjour au camp.

Chaque groupe a présenté son veau, y compris son nom, son âge, sa taille et son poids, ainsi que quelques faits amusants au sujet de la race et de la personnalité de chaque animal.

La chef du camp, Patricia Burhunduli, a indiqué que les activités de dressage, que les participants exécutent auprès de chaque veau, sont extrêmement utiles.

« Si l’on montre à un veau à se faire diriger en laisse à un jeune âge, il apprendra à collaborer avec ceux qui s’en occupent, et l’animal sera beaucoup plus facile à déplacer quand il sera adulte, » a-t-elle précisé.

Le sénateur Mercer a aussi visité les lieux en compagnie de la directrice générale du musée, Kerry-Leigh Burchill. Les camps du musée sont extrêmement populaires; les quelques 1 400 places sont souvent toutes réservées en 48 heures.

Il mettra son expérience de la ferme à profit lorsque le comité de l’agriculture reprendra son étude à l’automne.

 

Les participants au <a href='https://ingeniumcanada.org/agriculture/a-voir/camp-agriculteurs-en-herbe.php' target='_blank'>Camp agriculteurs en herbe</a> du Musée de l’agriculture et de l’alimentation du Canada discutent des vaches avec le sénateur Mercer, avant d’assister à l’exposition des veaux du camp, le point culminant de la semaine d’apprentissage où les participants présentent leur « veau d’adoption » à leurs familles et amis.

Le sénateur Terry Mercer et les agriculteurs en herbe du Musée de l’agriculture se préparent pour l’exposition des veaux.

Le sénateur Terry Mercer, en compagnie de la directrice générale du Musée de l’agriculture et de l’alimentation du Canada, <a href='https://ingeniumcanada.org/ingenium/societe/equipe-de-direction.php' target='_blank'>Kerry-Leigh Burchill</a>, discute de l’une des grandes réalisations agricoles du Canada à l’exposition Canola ! Innovation en croissance, en date du vendredi 25 août 2017. Le Comité sénatorial de l’agriculture et des forêts a tracé le parcours du canola canadien, des champs aux marchés étrangers, dans son rapport de mai 2017, intitulé <a href='https://sencanada.ca/fr/sencaplus/nouvelles/les-agriculteurs-et-producteurs-daliments-du-canada-doivent-avoir-acces-au-monde-entier/' target='_self'><em>L’accès au marché mondial : donner le monde aux producteurs et transformateurs canadiens.</em></a>

Le sénateur Mercer rencontre des employés du camp du musée (à partir de la droite) : Adam Hassen, Patricia Burhunduli et Tom Noyes Roberts. Les employés des camps d’été du musée sont souvent de futurs enseignants ou des étudiants avec une expérience agricole.

Le veau Tiberius a passé la semaine du 21 au 25 août sous la responsabilité des agriculteurs en herbe (à partir de la gauche) Lawson MacDonald-Quig, Peter Gemmell, Kirk Bowby et Patrick Gemmell.

Le sénateur Terry Mercer, parmi le public, en compagnie des amis et familles des participants.

Jasmine MacEwen, participante au camp, avec Piko, le veau qu’elle a adopté pour la semaine. Elle a mentionné au sénateur Mercer qu’elle espère devenir bénévole au Musée de l’agriculture et de l’alimentation du Canada et y travailler comme monitrice de camp.

Le Musée de l’agriculture et de l’alimentation du Canada abrite une véritable ruche bourdonnante. Elle fait présentement partie d’une exposition qui souligne le rôle des abeilles dans la pollinisation du canola. En mai 2015, le comité de l’agriculture du Sénat a publié un rapport intitulé <a href='https://sencanada.ca/Content/SEN/Committee/412/agfo/rep/rep09may15-f.pdf' target='_blank'><em>L’importance de la santé des abeilles pour une production alimentaire durable au Canada.</em></a>